Accès à internet : Les changements que va apporter la 5G

On vit dans un monde de fous : à peine la 4G arrivée que le réseau 5G pointe déjà le bout de son nez faisant saliver ceux qui ont un accès internet assez médiocre … USTS vous fait découvrir ce que le nouveau réseau pourrait apporter dans le futur.

 

Déjà, pouvez-vous nous faire un point sur les différents accès à internet ?

Whaou … Vous parlez bien dis donc … Si c’est aussi gentiment demandé, je ne peux qu’accéder à votre demande.

C’est tout simple ! C’est une désignation des moyens mis à la disposition d’un particulier ou d’une entreprise pour accéder à l’internet. Les organismes commercialisant ces offres de service sont appelés fournisseurs d’accès à Internet (Orange, SFR, Free, etc.).

Il existe différentes technologies pour y accéder :

  • L’ADSL
  • La fibre optique FTTH
  • Le câble ou FTTB
  • Les technologies alternatives (Satellite, 4G et la boucle locale radio)

Je vous remercie Monsieur d’avoir accédé à ma requête. Maintenant, pouvez-vous m’en dire plus sur la 5G, s’il vous plaît ?

Vous me faites flipper là … Les dernières personnes qui ont été aussi sympas avec moi elles m’ont demandé du fric 5 minutes plus tard …

Déjà, il faut savoir que le réseau 5G devrait débarquer vers la fin 2019, mais dès 2018 dans les pays industrialisés. Le groupe 3GPP a d’ailleurs déjà dévoilé le logo.

Plus rapide et avec moins de temps de latence

La 5G sur smartphone devrait être environ 100 fois plus rapide que la 4G actuelle. Orange et Ericsson ont déclaré en janvier avoir atteint les 10 gigabits lors de tests communs, quand la 4G en est à 300 mégabits maximum.

Toutefois, la rapidité c’est bien mais c’est pas l’essentiel … La priorité est de réduire le temps de latence dans la transmission des données. Aujourd’hui, nous sommes à une demi-seconde, ça paraît rien mais c’est pourtant beaucoup trop si on veut utiliser une voiture autonome ou encore un robot pour une opération chirurgicale. L’objectif fixé est d’atteindre un temps de réponse de moins d’une milliseconde (fais attention à toi Flash, la concurrence arrive …). Pour cela, il est prévu de remplacer les antennes-relais par des « small cells », des petites antennes qui pourront être intégrées au milieu urbain comme les lampadaires, les bancs, les poubelles. Le but étant de répartir les utilisateurs sur plus d’antennes à haut débit selon leur position.

Une meilleure autonomie

C’est bien d’aller vite mais si tu n’as plus de batterie au bout de 5 minutes c’est pas l’idéal … Il faut permettre aux objets connectés de fonctionner dix fois plus longtemps sur une charge. Certains capteurs autonomes pourraient même durer plusieurs années sans rechargement, selon la fréquence des capteurs aux antennes comme ceux pour détecter un feu de forêts.

Des millions d’emplois à la clé

Selon une étude réalisée par le cabinet britannique IHS Markit, la 5G devrait permettre la création de 22 millions d’emplois dans le monde d’ici 2035 et générer 11,3 milliards d’euros pour l’économie mondiale … Évidemment, c’est la Chine et les États-Unis qui devraient en tirer le plus gros profit avec respectivement 927 milliards et 677 milliards d’euros. En France, ne vous attendez pas à des miracles, comme d’habitude on est à la bourre et on ne devrait en tirer que 80 millions d’euros de revenus ainsi que 400 000 emplois.

En conclusion

Si la 5G devait entraîner une vraie révolution technologique dans notre société dans plusieurs domaines (médical, industriel, etc.) ainsi qu’un beau boost économique, la France ne devra pas louper le coche cette fois-ci et mettre le bleu de chauffe pour rattraper son retard.

Sources articles : Ouest-France.fr et Quechoisir.org

Source image : Stock.adobe.com

Agence USTS : usts.fr

Laisser un commentaire