Ionic 3 : Les dernières nouveautés du framework

Aujourd’hui, USTS vous fait découvrir Ionic, le framework open-source crée en 2013 par Max Lynch, Ben Sperry et Adam Bradley. Il en est à sa 3ème version et nous vous délivrons ses dernières nouveautés pour que vous puissiez développer votre propre application mobile.

 

Je connais Sonic, je connais même Monique, mais Ionic c’est quoi ?

Tu me désespères … On avait dit quoi à propos des vannes foireuses en 2018 ? On avait dit qu’on arrêtait c’est bien ça oui !

Alors Ionic est un framework pour développer des applications mobiles hybrides, c’est-à-dire fondées sur des technologies web (HTML5, CSS3, JavaScript) plutôt que native (Java pour Android, Swift pour iOS). Il utilise plus particulièrement Angular 4, Cordova, et aussi SASS.

Quels sont ses atouts ?

Enfin une question intelligente. C’est bien de tenir ses bonnes résolutions … Au moins jusqu’à fin janvier.

La première chose à savoir c’est que vous pouvez maintenant créer une application desktop avec les nouveaux contrôles Split Pane et Grid d’Ionic. Mais ce n’est pas tout, Ionic 3 a aussi cela dans le ventre :

  • L’écosystème JavaScript moderne avec NPM
  • Un serveur de développement avec live-reload et rendu Android et iOS
  • La bibliothèque de composants UI qui imitent le rendu natif de chaque plateforme
  • Un système de thème pour customiser facilement le design de l’application sans écrire des centaines de lignes de css
  • Un accès simplifié aux fonctionnalités natives de l’appareil, comme le GPS, la caméra, le scanner NFC …
  • Système de build pour compiler et déployer l’application sur une VM ou un appareil
  • Un système de déploiement en ligne, via ionic-view, pour faire tester son application sans passer directement par un apk
  • Un système de build et de publication en ligne au cas où vous n’auriez pas de Mac à disposition

En conclusion,

Grâce au framework Ionic arrivé à maturité, le coût d’un développement multiplateforme devient beaucoup plus rationnel avec une approche hybride que dans des environnements natifs multiples. Dans un contexte de maintenance adaptative et évolutive d’une application, cette approche prend ainsi tout son sens …

 

Sources des articles : Houssem Lahiani et Consertotech

Source image : Stock.adobe.com

Agence USTS : usts.fr

Laisser un commentaire