E-mail marketing : Les 10 conseils pour devenir un expert

À partir de mai 2018, les infractions au nouveau Règlement Européen sur la Protection des Données seront sévèrement sanctionnées. Pour vous aider à être efficace, tout en respectant les règles de l’e-mail marketing, voici 10 conseils qui pourraient être utiles à votre entreprise.

 

*Lève la main* Monsieur, c’est quoi l’e-mail marketing ?

Ah, enfin un garçon bien élevé dans cette société dépravée … Je vais t’expliquer, c’est assez simple, ça va me prendre exactement 10 secondes. L’e-mail marketing est une technique de marketing direct destinée à un groupe de personnes utilisant le courrier électronique.

*Relève la main* D’accord monsieur mais c’est quoi le marketing direct ?

Je préférais l’époque où tu ne participais jamais … T’as de la chance car j’ai un inspecteur du travail sur le dos aujourd’hui. Le marketing direct est une technique de communication et de vente qui consiste à diffuser un message personnalisé et incitatif vers une cible d’individus ou d’entreprises, dans le but d’obtenir une réaction immédiate et mesurable. C’est tout bon ?

Merci ! C’est quoi vos conseils pour l’e-mail marketing alors ?

Tu me laisseras jamais souffler c’est ça ? Tu veux ma mort ? Voici les conseils pour réussir votre e-mail marketing.

1) Le douple opt-in

Dans le nouveau règlement, il est stipulé que vous devez avoir le consentement du destinataire pour lui envoyer un e-mail. Dans le cas de la pratique Double-Opt-In (DOI), le destinataire qui veut s’abonner à une newsletter doit confirmer à nouveau son accord en cliquant sur un lien dans un e-mail de confirmation. Vous aurez ainsi le consentement actif du destinataire et vous aurez aussi respecté les règles par la même occasion. Pour les expéditeurs de mails commerciaux, le DOI sera inévitable. Ils doivent utiliser cette pratique et la documenter afin de pouvoir prouver le consentement en cas de doute.

2) C’est vous le boss, c’est vous le responsable

C’est vous et votre fournisseur de courrier électronique qui vous ferez taper sur les doigts si les règles du RGPD ne sont pas respectées. Réfléchissez donc bien à qui est-ce que vous vous adressez pour vos services d’e-mailing.

3) Une totale transparence

La collecte des données personnelles est liée à l’obligation d’information de la personne concernée. Vous devez donc informer tous ceux qui s’abonnent à une newsletter du traitement des données collectées (quand, où et par qui).

4) Confectionnez vos mails avec amour

On ne va pas se mentir, l’e-mail termine régulièrement sa course dans la corbeille du destinataire. Pour éviter que cela vous arrive, vous devrez les élaborer un peu plus pour qu’ils suscitent l’intérêt de vos destinataires et cela dès le premier coup d’œil.

5) Gérer le timing de l’envoi

Le but n’est pas de l’envoyer n’importe quand mais au bon moment, quand le client en a vraiment besoin. Allez chercher vos groupes cibles là où ils se trouvent pendant leur « parcours client ».

6) Une liste de diffusion propre

Si vous voulez propager votre message le plus loin possible, veillez à maintenir votre liste de diffusion propre. L’envoi de mails non désirés nuit à votre bonne réputation et vous risquez des sanctions sévères.

7) Faites dans la simplicité

Naturellement, vous voulez que le plus grand nombre de personnes possible s’abonne et lise votre newsletter. Mais ne rendez pas la procédure de désinscription trop difficile au risque d’agacer l’abonné. Pour cela, employez le nouveau protocole RFC 8058 (one-click-unsubscribe) afin que le destinataire puisse se désinscrire en un simple clic. Ce système empêche également que les abonnés soient involontairement désinscrits par des programmes anti-spam.

8) La gestion des contacts

Éliminez immédiatement de la liste de diffusion les retours d’e-mails (hard bounces), c’est-à-dire les adresses ou domaines incorrects ou absents. Dans ce cas aussi, on applique la règle du Double-Opt-In pour empêcher de générer des retours d’e-mails à cause d’adresses fausses ou inexistantes.

9) La délivrabilité

Veillez à ce que votre portefeuille d’adresses soit toujours actuel et bien soigné et que vous ne finissiez pas dans une liste noire. Cela nuirait aussi à votre réputation.

10) Soyez aussi transparent que l’homme invisible

Veillez à maintenir une bonne réputation en traitant bien vos destinataires. Ainsi, vos clients vous feront confiance, les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) enverront vos mails et vous n’aurez rien à craindre de la loi.

En conclusion,

Non, l’e-mail n’est pas mort contrairement à ce que disent certains et il peut même être un véritable atout pour votre entreprise. Veillez à respecter les règles ainsi que vos abonnés et tout ira pour le mieux.

Source de l’article : webmarketing.com

Source de l’image : Stock.adobe.com

Agence USTS : usts.fr

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.