Les dernières nouveautés concernant React JS

Cette semaine, toute l’équipe USTS a décidé de rallumer le feu qui réside en elle pour vous parler des dernières nouvelles autour du framework de Facebook, React JS, et plus précisément de sa version améliorée, React Fiber.

 

Mais de quoi tu parles encore ? C’est quoi React JS ?

Te revoilà toi … C’est fou comme tu ne m’avais pas manqué avec tes questions. Je vais le faire mais sache que c’est la dernière fois que je t’explique quelque chose (on sait tous les deux que c’est faux).

Alors React JS est une bibliothèque JavaScript libre développée par Facebook depuis 2013. L’objectif principal de cette dernière est de simplifier la création d’application web monopage (application web accessible via une page web unique) via la création de composants dépendant d’un état et générant une page HTML à chaque changement d’état.

React JS est une bibliothèque qui ne gère que l’interface de l’application, considérée comme la vue dans le modèle MVC (Modèle-Vue-Contrôleur). Elle peut ainsi être utilisée avec une autre bibliothèque ou un framework MVC comme AngularJS. Elle se démarque de ses concurrents par sa flexibilité et ses performances, en travaillant avec un DOM virtuel et aussi en ne mettant à jour le rendu dans le navigateur qu’en cas de nécessité.

React Fiber, une nouvelle version complètement ré-écrite

React Fiber est une réécriture complète et rétrograde du noyau ReactJS qui permet une programmation sophistiquée du travail de rendu. À court terme, cela doit permettre aux développeurs de débloquer de nouvelles fonctionnalités comme des limites d’erreurs compréhensives, la possibilité de renvoyer des tableaux et des chaînes à partir du rendu, ainsi que des messages d’erreur plus descriptifs et des traces de pile. À plus long terme, Fiber servira de nouvelle base sur laquelle les améliorations et innovations des années à venir vont s’appuyer, facilitant ainsi la création d’applications mobiles web et natives de haute qualité.

Rassurez-vous, selon Ben Alpert, un ingénieur de chez Facebook et membre de l’équipe React, ce changement ne signifie pas obligatoirement que l’ancienne base de code était mauvaise, l’équipe voulait juste commencer par une nouvelle base qui pourrait servir de support à tout ce qu’elle ferait à l’avenir.

Facebook fait marche arrière concernant les licences

Autre chose à savoir, ces derniers mois, Facebook avait fait des vagues en ne voulant pas changer la licence utilisée pour définir les droits de réutilisation de son framework ReactJS. L’éditeur avait choisi de ne pas se fonder sur l’une des licences open source connues et validées par la communauté, mais au contraire d’utiliser une licence modifiée nommée BSD+ Patents du nom de la clause « Patents » ajoutée par Facebook. Celle-ci inclut une clause visant à protéger le projet face aux patents trolls. Problème, l’ajout de cette évolution introduit aussi une part d’instabilité juridique qui n’est pas du goût de nombreux projets ayant adopté ReactJS dans leur développement. Une décision qui avait poussé les développeurs à boycotter ReactJS tant que Facebook ne serait pas revenu à une licence approuvée par la communauté Open Source.

Une fronde qui a fini par faire céder Facebook, intransigeant au départ. Ce dernier a donc décidé que les projets ReactJS seront passés sous licence MIT. Toutefois, par fierté, Facebook a décidé de conserver sa licence BSD+ Patents pour ses autres projets open source, mais accepte de plier face à la grogne des utilisateurs de son framework.

En conclusion,

La chose à retenir est donc surtout la nouvelle version de ReactJS, React Fiber, qui a pour but de se servir des connaissances que l’entreprise a amassées en développant React la première fois et aussi de les injecter dans un framework qui est entièrement compatible avec les applications React existantes.

Sources articles : zdnet.fr et developpez.com

Source image : Stock.adobe.com

Agence USTS : usts.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.